Sweet sixteen : droit moral de l’auteur

A qui appartient le Web ? Bonne vieille blague, qui a évidemment une réponse sérieuse.

Le World Wide Web est une oeuvre de l’esprit réalisée sous contrat par Sir Tim Berners-Lee pour le CERN. Le CERN a renoncé le 30 avril 1993 à ses royalties et placé le WWW dans le domaine public. Selon Berners-Lee lui-même :

“CERN’s decision to make the Web foundations and protocols available on a royalty free basis, and without additional impediments, was crucial to the Web’s existence. Without this commitment, the enormous individual and corporate investment in Web technology simply would never have happened, and we wouldn’t have the Web today.”(2003 pour le txt citant, date de la citation inconnue)

Le WWW appartient donc au “public”. Mais nul doute que nos ardents défenseurs du droit d’auteur, auquels a dû échapper que le WWW avait bien un auteur, auront à coeur de défendre son droit moral, et de le consulter sur les bidouillages qu’ils commettent sur sa création, comme l’a d’ailleurs récemment fait le gouvernement anglais – d’autant que sa compétence est difficile à mettre en doute.

Sweet sixteen, 16 ans de web libre déjà… Nous aurons 5 jours d’avance, mais si quelqu’un veut faire un gâteau…